Mellouli, star mondiale en Australie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mellouli, star mondiale en Australie

Message par CSI le Ven 24 Oct - 19:07

L'arrivée de Oussama Mellouli à l'aéroport international de Sydney, mardi à 15h00 (heure locale, hier à 6h00, heure tunisienne), a provoqué une forte affluence médiatique avec la présence de la chaîne de télévision Fox Sports et des représentants de la presse écrite, ainsi qu'un panel de photographes



Oussama Mellouli sur le podium olympique avec Hackett à sa droite. La polémique entre les deux nageurs a rebondi à Sydney

Déjà à Los Angeles, depuis son lieu de résidence depuis 2002 et avant sa participation au circuit de la Coupe du monde ainsi que durant son séjour en Afrique du Sud, les médias australiens n’ont cessé de s’intéresser à son exploit historique du 17 août 2008 à Pékin face à l’Australien Grant Hackett, le double champion olympique 2000-2004 sur 1500 m NL. Il a fallu patienter 75 minutes pour voir Mellouli quitter l’aéroport de Sydney avant de rejoindre son lieu de résidence et plus tard à 18h00 effectuer sa première séance d’entraînement dans le mythique centre aquatique du Parc olympique qui a accueilli les JO 2000.

Cette forte présence des médias australiens à l’arrivée du champion tunisien s’explique par le nouveau statut acquis par Mellouli à l’échelle internationale mais aussi parce qu’on se souvient encore de celui qui a brisé le rêve de Hackett et de tout un peuple acquis à la cause de son idole , qui attendait le 17 août 2008, jour où Hackett cherchait à devenir le premier nageur de l’histoire à remporter trois titres olympiques consécutifs.

Quand la presse s’en mêle ….
Les médias australiens ont également tenté d’entretenir une certaine polémique entre deux champions qui se respectent, en dépit des contradictions révélées dans les déclarations du champion australien qui, dans un premier temps, s’est montré fair play à Pékin en reconnaissant sa défaite : «Mellouli a détruit mon rêve certes mais il était le plus fort , je n’ai rien à me reprocher. Ce jour-là , j’ai tout donné lors de ma course sans pouvoir parvenir à le battre», avant de confier de retour au pays : «J’ai été en mesure de rattraper le champion tunisien en fin de course à Pékin, si je m’étais vraiment aperçu plus tôt de son échappée»

Ces derniers propos rapportés par le média local The Australian, ont fait réagir le Tunisien qui n’ a pas mâché ses mots. «C’est décevant d’entendre un aussi grand champion se contredire après avoir reconnu mon mérite lors d’une soirée organisée par l’équipementier Speedo à Pékin. Je l’invite à poursuivre sa carrière aussi longtemps que possible et d’en découdre avec moi quand il le veut », a confié Mellouli à ce même média australien, il y a plus de trois semaines .

Le rêve australien brisé:
Il faut rappeler aussi que ,par son sacre historique sur 1.500 m nage libre,Mellouli a également privé la natation masculine australienne de remporter son unique titre olympique à Pékin , chose qui ne s’est pas produite depuis les JO 1980 et que seulement dix nations jusque-là ont réussi à briguer l’or sur cette épreuve qui n’a plus échappé aux nageurs australiens depuis 1992 et qu’un continent aussi prestigieux que l’Amérique caresse toujours le rêve de conquérir le 1.500m NL depuis sa dernière victoire à domicile à Los Angeles en 1984 .

Lors de l’interview accordée le jour de son arrivée à Sydney, à Foxsports , le journaliste a posé sa première question en ces termes «M.Mellouli, est-ce que vous réalisez ce que vous avez fait endurer à toute l’Australie et son champion Hackett durant les derniers JO?». Serein et souriant, Mellouli a répliqué avec humour: «Je suis conscient que votre pays possède une solide tradition sur 1.500m nage libre et je sais ce que représente cette épreuve pour les nageurs australiens . Aujourd’hui, c’est mon tour de prendre le relais , succéder à vos nageurs est un honneur et je vous promets de prendre soin de cette épreuve durant le reste de ma carrière».


Fier du parcours accompli depuis 2000:
Mellouli a également livré ses impressions quant à son troisième passage en Australie pour prendre part à la troisième étape de la Coupe du monde. «Disputer une compétition en Australie est toujours motivant et excitant pour les nageurs internationaux qui apprécient beaucoup la passion de votre public, ainsi que l’intérêt porté par les médias à notre discipline sans oublier la compétitivité relevée de la natation australienne. Votre pays m’a toujours porté bonheur avec, d’abord, ma première sortie internationale seniors à 16 ans aux JO 2000, ainsi que mes deux médailles mondiales remportées à Melbourne l’an dernier et retirées plus tard suite à mon contrôle positif, mais ce que j’ai réalisé dans le bassin était le fruit des efforts et sacrifices consentis à l’entraînement depuis plusieurs années , c’est d’ailleurs ce que j’ai prouvé au monde à Pékin 14 mois plus tard, depuis mes débuts internationaux en 2000 et, à ce jour, je ne peux qu’exprimer ma fierté du parcours accompli».

Dans sa livraison du mercredi 21 octobre 2008, le réputé quotidien The Austrilan , Nicolle Jeffery relate son entretien avec le champion tunisien en titrant son article «Le nouveau roi du 1.500 m tire sa révérence pour Hackett ».

L’entretien révèle aussi que Mellouli est fier d’avoir succédé au tenant du titre olympique, l’Australien Hackett, et qu’il ambitionne, comme d’autres nageurs qui en ont le potentiel, de ravir à Hackett le record du monde du 1.500 m NL tout en incitant ce dernier à poursuivre sa carrière jusqu’aux mondiaux, Rome 2009 et pourquoi pas, plus tard , ce qui représente pour Mellouli une opportunité unique pour disputer de nouveaux duels avec Hackett et d’autres nageurs pour s’attaquer au record du monde.

The Australian a souligné les récentes belles prestations de Mellouli à Belo Horizonte et Durban et sa détermination à briller de nouveau à Sydney les 25 et 26 octobre .

Des moments mémorables en Tunisie:
Pour sa part The Sydney Morning Herald qui titre son reportage « Mellouli veut plus de compétition avec Hackett », rapporte d’entrée par le biais de son journaliste Michael Cowley avec un humour noir « que l’on ne serait pas surpris si les officiels des services des douanes et d’immigration de l’aéroport de Sydney avaient refusé à Mellouli l’entrée au pays après tout ce qu’il a fait à Bambi (Hackett ) à Pékin ,le privant d’un historique troisième titre olympique sur 1.500 m NL pour seulement 69 centièmes de seconde» .

Le quotidien local de Sydney mentionne aussi que Mellouli saisit parfaitement la signification de son exploit de battre Hackett et d’offrir à son pays la première médaille d’or olympique depuis 1968. Mellouli a conclu son entretien en déclarant. «Ce fut un événement spécial pour nous autres Tunisiens que de connaître de nouveau la consécration olympique 40 années après, tout un peuple était fier de ma médaille d’or, l’accueil qui m’a été réservé à l’aéroport, ainsi que ma rencontre avec le Président de la République ont constitué des moments mémorables ».
avatar
CSI

Féminin Nombre de messages : 205
Age : 33
Date d'inscription : 10/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum