21 ans aprés Bourguiba - La Tunisie « leader africain »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

21 ans aprés Bourguiba - La Tunisie « leader africain »

Message par sultana le Jeu 6 Nov - 15:23

Sud Quotidien (Dakar)

ACTUALITES
6 Novembre 2008
Publié sur le web le 6 Novembre 2008

By Cheikh Tidiane Mbengue
7 novembre 1987, 7 novembre 2008. Ainsi, la Tunisie va célébrer vendredi l'anniversaire du changement opéré depuis l'accession au pouvoir du président Zine Abidine Ben Ali.
Une célébration exceptionnelle au moment où ce pays vient d'être sacré leader du développement en Afrique par le rapport de Davos grâce à ses performances économiques, devançant de loin certains pays européens dont le Portugal, l'Italie et la Grèce.





Une consécration qui vient conforter les dirigeants de ce pays africain et les pousser à rester sur orbite pour accéder au rang des nations émergeantes.
Le rapport de Davos, une étude sur la compétitivité comparative des pays de la planète qui établit chaque année un classement sur la base de 12 critères dont les institutions, les infrastructures, la stabilité macro-économique, la santé et l'enseignement, l'efficience du marché des biens, l'efficience du marché du travail et la taille du marché ainsi que la sophistication des affaires et l'innovation.
La hiérarchisation de ces tendances en 2008 2009 vient de classer l'économie tunisienne en tête au Maghreb et en Afrique de manière générale. Hors du continent, la Tunisie devance des pays comme le Bahreïn (37eme), Oman (38ème), la Jordanie (48ème) ou des états méditerranéens tout proches tels le Portugal (43ème), l'Italie (49ème) et la Grèce (67ème), loin devant le Maroc (73ème), l'Algérie (99ème), l'Egypte (81ème), la Libye (91ème) et la Syrie (78ème).
Dans ce rapport qui est une référence mondiale, ce pays occupe la 22ème place pour ses institutions, se distingue en deuxième position dans la gestion des deniers publics et se positionne au 14èmerang dans la rubrique de mise en confiance des citoyens par leurs politiciens.
Quant à la transparence de la prise des décisions gouvernementales, la Tunisie est 15ème. Dans les domaines de la santé et de l'enseignement élémentaire, elle occupe la 27ème place.
Au niveau de la sophistication des affaires, ce petit pays d'Afrique du Nord est classé 2ème dans le continent après l'Afrique du Sud, 3ème dans le monde arabe après les Emirats Arabes Unies et le Kuwait et 40ème à l'échelle mondiale.
C'est donc sous ces heureuses indications de croissance, mais aussi de développement socioéconomique, que le chef de l'état présidera les festivités marquant les 21 ans de son accession au pouvoir. Suite à un changement politique pacifique qui l'a substitué au père fondateur de la nation tunisienne, Habib Bourguiba, le président Zine Abidin Ben Ali peut aujourd'hui être fier d'avoir réussi à faire décoller son pays dans la paix et la stabilité politico économique sous fonds d'attachement aux valeurs républicaines et l'état de droit.
Le socle solide de la stratégie tunisienne de développement socio économique dans un cadre de justice et d'équilibre social prôné par le Président Ben Ali, se traduit surtout par une politique de solidarité nationale dont le succès sur la scène internationale a inspiré la création par l'Onu du Fonds mondial de solidarité.
La dynamique de la société civile est également très forte vu le niveau de la qualité des ressources humaines issues des universités réformées par un vaste programme de révolution du savoir. Sans compter l'ensemble des acquis et des réalisations, ses orientations stratégiques et son modèle de développement original.
Par ailleurs, le rapport annuel Doing Business 2009 élaboré par la Banque mondiale et sa filiale, la Société financière internationale (Sfi) sur l'environnement des affaires a classé la Tunisie 1ère au Maghreb, 3ème en Afrique, 8ème dans le monde arabe et 73ème dans le monde sur un total de 181 pays.
Le Classement de Doing Business s'effectue à partir du calcul de dix indicateurs dont la création d'entreprises, l'octroi de licences, l'emploi, le transfert de propriétés, l'obtention de prêts, la protection des investisseurs, le paiement des impôts et la fermeture d'entreprise.
Par ses remarquables résultats économiques et sociaux, ses multiples infrastructures, la compétence de ses cadres, le respect de la charte de l'Onu et de l'Union africaine et les différentes conventions internationales, son volume d'échanges avec les pays africains qui ne cesse de progresser, la Tunisie a fait monter sa côte sur tous les tableaux.
En somme l'expérience dans les divers domaines de santé, du tourisme, de l'enseignement et de la formation, les Tic, l'assainissement de son environnement économique et les grandes réalisations infrastructurelles notamment dans la capitale, les régions jusque dans les villages, fait qu'aujourd'hui que ce pays est cité comme modèle de développement en Afrique.
avatar
sultana

Féminin Nombre de messages : 214
Age : 47
Date d'inscription : 10/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum